À propos

Car’@bricole

Le principe des cafés bricoles – Réparer pour moins jeter

Des personnes compétentes dans les domaines concernés (électronique, électricité, couture, bricolage, mécanique…) conseillent et assistent les possesseurs d’objets ou de vêtements endommagés de manière à réparer ces biens plutôt que de les jeter. Le plus souvent, cela se passe soit dans un local mis à disposition par la commune, soit loué par une association ou encore un véritable café qui transforme sa disposition habituelle pour accueillir la manifestation. Dans tous les cas, comme son nom l’indique, le caractère convivial de l’événement est important. C’est le moment où, autour d’un café, on discute, on échange, sur le principe même de l’atelier participatif, les questions sociétales, les habitudes de consommation que se prépare le passage à l’acte. “La prochaine fois, j’apporte mon ordi en panne et mes tournevis !”.

Il est important de préciser que le but n’est pas tant la réparation, que l’accompagnement vers une autonomie individuelle à la réparation et le positionnement fort vis-à-vis de la consommation compulsive, génératrice de déchets de plus en plus nombreux et souvent non recyclables.

La mobilité pour une économie circulaire, solidaire et… rayonnante !

De la même manière que les conteurs d’autrefois faisaient circuler l’information en se déplaçant de village en village, le bus du Car@bricole sèmera (et essaimera ?) dans toute la région. Il est
dores et déjà équipé pour mener à bien son activité dans toutes les conditions techniques : marchés, places publiques, villages reculés ou gros centres urbains.

Son aspect original assure une visibilité totale à l’événement. La possibilité d’installer des postes de travail sous les structures pliantes placé face au bus assure une parfaite accessibilité aux
personnes à mobilité réduite.